Cocktail de Nouvel An 2019

Date: 
jeudi, 31 janvier, 2019 - 17:30
Endroit: 
Fondation Universitaire
Rendez-vous: 
Jeudi 31 janvier 2019 à partir de 17 h

Les membres du Club de la Fondation Universitaire et leur partenaire sont cordialement invités au cocktail de Nouvel An le jeudi 31 janvier 2019 à 17h30.

À l'occasion du cocktail le centième anniversaire de la fin de la première guerre mondiale, "La Grande Guerre", sera commémoré par un discours par le prof. Sophie De Schaepdrijver, intutilé " Les enjeux de la “libération”: Europe occidentale et orientale occupées, 1918-1920 ".

Formulaire d'inscription.   Prière d'inscrire avant le 25 janvier 2019.

Sophie De Schaepdrijver occupe la chaire Walter L. and Helen P. Ferree en histoire d’Europe moderne à la  Pennsylvania State University (É.-U.). Elle est également professeure invitée à la Vrije Universiteit Brussel (2018-2020). Auteure de plusieurs ouvrages couronnés sur la Première Guerre Mondiale, son livre le plus récent est Gabrielle Petit: dood en leven van een Belgische spionne tijdens de Eerste Wereldoorlog (Amsterdam-Anvers, 2018). En 2016, S.M. le roi Philippe lui accorda le titre de baronne.

Brève description du discours
Quarante millions d’Européens vécurent la Première Guerre Mondiale sous un régime d’occupation. De Lille, à l’ouest, à Rostov à l’est, de vastes pans du continent se trouvèrent sous occupation militaire. Entre l’Europe de l’Est et l’Europe de l’Ouest, le vécu d’occupants et occupés se ressemblait sous bien des rapports. Mais l’écart se creuse dès la “libération,” terme qui d’ailleurs ne recouvre pas du tout, loin s’en faut, les mêmes réalités de part et d’autre de l’Europe. Cette brève communication tâche de cerner ce que fut la fin des occupations de guerre pour l’Europe occidentale et orientale.